Energies aux Burkina Faso : La 4e édition de la SEERA a refermé ses portes


0

La clôture de la 4ème édition de la SEERA (Semaine des énergies et énergies renouvelables d’Afrique) a eu lieu ce vendredi 9 octobre 2020 à Ouagadougou. Remise d’attestations et allocutions ont été les points forts qui ont marqué cette soirée de gala de la SEERA 2020.

C’est lors d’une soirée de gala que les participants à la 4ème édition de la SEERA ont vu certains de leurs efforts récompensés. En effet, faire des énergies renouvelables une réalité au Burkina Faso est l’une des missions que se donne la SERRA. Remises de prix, allocutions, et prestations d’artistes ont marqué cette soirée de clôture de la 4ème édition de la SEERA.

Cette édition s’est déroulée sous le thème « Intégration régionale pour une transition énergétique réussie ».  De nombreux prix ont été décernés aux participants, à savoir le prix genre, le prix Start up, le prix de l’amazone de l’énergie, le prix du projet innovant, le prix de la transformation énergétique et le prix des meilleures communications scientifiques.

Au terme de cette 4ème édition de la semaine des énergies et énergies renouvelables, le président du comité d’organisation, Ibrahim Belem, directeur général de l’efficacité énergétique, a formulé des recommandations. « Assurer le suivi des lauréats du concours des meilleurs projets d’innovation, instaurer un cadre d’échanges entre les étudiants et les entreprises et enfin étendre la durée de la SEERA à une semaine au lieu de 48 heures ou 72 heures », a-t-il suggéré.

Les lauréats de cette 4ème édition de la SEERA

La lauréate du prix Amazone est Joceline Rabiatou Tamini 1ère jumelle pour son esprit de combativité et d’amour au travail dans le domaine de l’énergie (secteur public et parapublic).

Le premier prix du meilleur projet innovation énergie revient à Boukari Ouédraogo qui repart avec la somme de 500 000 F CFA plus un trophée.

Le prix de la transition énergétique revient à l’université Professeur Joseph Ki Zerbo, qui a fait preuve de créativité et d’innovations au niveau du Hall de la transition énergétique et/ou de présentations de communications scientifiques et/ou de posters issus de travaux de recherche en lien avec la transition énergétique.

Le premier prix de la meilleure communication scientifique est décerné à Daxe Roch Aymar qui s’en sort avec le prix de la meilleure communication de doctorant parmi les communications scientifiques déroulées.

Conquérir les marchés sous régionaux et internationaux

Par ailleurs, des prix spéciaux ont été décernés à certains acteurs des énergies renouvelables au Burkina Faso, aux sponsors et partenaires du ministère de l’énergie dont Faso Energy, ABAPPE et au professeur Frédéric Ouattara.

Le ministre en charge de l’énergie, Dr Bachir Ouédraogo, parrain de cette présente édition, s’est dit satisfait de l’organisation de la SERRA. « La SEERA, c’est pour le secteur privé. L’objectif est de faire de telle sorte que le leadership que le Burkina Faso est en train de jouer en matière d’énergie solaire puisse se transformer en développement d’une industrie locale de l’énergie solaire », a-t-il dit. L’objectif, selon le ministre, est d’aller à la conquête des marchés sous-régionaux et internationaux.

Nonobstant les difficultés rencontrées, le président du comité d’organisation a assuré relever les défis pour la prochaine édition. Rendez-vous a été pris pour la SEERA 5 en 2021.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *