Finances : Feu vert des administrateurs de la CIF qui saluent des performances “appréciables”


0

La Confédération des Institutions Financières d’Afrique de l’Ouest (CIF) a tenu ce vendredi 9 octobre 2020, sa onzième assemblée ordinaire qui a permis aux administrateurs d’entériner les résultats satisfaisants engrangés l’an dernier.

Exercice de redevabilité des administrateurs des six réseaux de microfinance membres de la Confédération des Institutions Financières d’Afrique de l’Ouest (CIF). Réunis vendredi 9 octobre 2020, à l’occasion de leur onzième assemblée générale, les dirigeants de l’institution financière ont passé au peigne fin les résultats financiers engrangés et procédé à la validation des mandats de nouveaux responsables.

Pour le directeur général de la CIF, Mathieu Soglonou qui a présenté le portrait de l’année 2019, le bilan est satisfaisant à en juger par l’accroissement des chiffres clés comparés à l’année précédente. En effet, la CIF pèse plus de 4,5 millions de membres. Avec un  encours crédit de 327,840 milliards de FCFA, soit une hausse de 5,52% par rapport à 2018, les six réseaux membres ont mobilisé dans le même temps une épargne estimée à 400 milliards de FCFA, en hausse de 7% sur un an. Enfin, le  résultat net s’est établi à 11,767 milliards FCFA,  29% sur l’année.

Le président du conseil d’administration de la CIF, Mamadou Moustapha Niang, a toutefois rappelé que l’exercice en cours a et reste marqué par un ralentissement des activités en raison de la crise liée au Covid-19. Il  a par conséquent exhorté ses collègues à mobiliser et de canaliser les énergies pour atteindre des résultats probants. Car dit il,

«ces résultats significatifs témoignent des efforts fournis par l’ensemble des acteurs du réseau CIF en vue de satisfaire davantage les besoins de nos membres. A ce titre, j’encourage les structures dirigeantes et de supervision, à s’investir davantage dans l’amélioration continue des performances afin de contribuer significativement au bien-être de nos membres », a-t-il ajouté.

Le discours d’ouverture a été prononcé par Aminata Ouédraogo/Semdé, directrice générale adjointe du trésor de la comptabilité publique, représentant du ministre de l’économie et des finances du développement du Burkina Faso. Elle a tenu à encourager le réseau qui fait d’énormes efforts pour toucher le maximum de population surtout celle démunie du Burkina et des autres pays de l’UEMOA et à rassurer que le gouvernement à travers le département en charge de l’économie, ne ménagera aucun effort pour soutenir toutes les actions d’inclusion financière des populations de l’espace du réseau CIF.

« Je vous exhorte à poursuivre vos actions avec rigueur et persévérance, en dépit d’un environnement économique difficile pour faire de votre regroupement un modèle viable et efficace dans le domaine du financement décentralisé », a souligné Aminata Ouédraogo/ Semdé.

La Confédération des Institutions Financières, est une société coopérative, regroupant six fédérations agréées de mutuelles d’épargne et de crédit dans 5 pays de l’UEMOA qui sont le Bénin, le Burkina, le Mali, le Sénégal et le Togo.

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *