Corruption au Burkina : La Police municipale est en tête


0

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a présenté le rapport du sondage sur l’état de la corruption au « Pays des Hommes intègres » au titre de l’année 2019, le vendredi 9 octobre 2020. Le sondage indique que 75,7 % des Burkinabè estiment que la corruption est plus de plus fréquente dans les différentes sphères de la société burkinabè.

Le REN-LAC a,  dans son rapport 2019 présenté ce vendredi, fait remarquer que 75,7 % de la population  est consciente de ce phénomène qui ronge le pays que Thomas Sankara a baptisé « Pays des Hommes intègres ».

Ce sondage selon le REN-LAC a été effectué dans les 13 régions du pays, 14 villes et 1990 personnes enquêtées sur les 2000 qui étaient prévues. Il revient que la Police municipale est le service plus corrompu, suivie de la Police nationale et de la DGTTM (Direction générale des transports terrestres et maritimes).

Les services les plus corrompus

Le secrétaire exécutif du REN-LAC, Sagado Nacanabo a confié que  «dans ce rapport, on a aussi remarqué que les services qui sont considérés comme les plus corrompus, il n’y a pas de grand changement. Il y a peut-être le changement des inversions de place le premier qui devient deuxième ou le troisième qui devient quatrième. Il n’y a pas un très un grand bouleversement ».

Sagado Nacanabo a également déploré le fait que les acteurs étatiques en commençant par le gouvernement ne font pas « preuve d’exemplarité ». « Ils ne font pas preuve de bonne gouvernance de telle sorte que les citoyens sont de plus en plus tentés de croire qu’il faut passer par la corruption pour réussir », a-t-il relevé.

La fraude électorale

Le REN-LAC a aussi promis de réagir sur la question de la fraude électorale. Son secrétaire exécutif a dit attendre le rapport de ses observateurs envoyés sur le terrain depuis un mois de cela. 

Le REN-LAC affirme avoir interpellé le gouvernement sur les salaires “illégaux” de certains ministres, indique Sagado Nacanabo. « Ils veulent que les gens serrent leurs ceintures pour qu’ils puissent prendre ces salaires-là », a-t-il soutenu.

Willy SAGBE

Burkina 24     

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *