Burkina Faso : La SEERA ouvre ses portes


0

Le Burkina Faso organise pour la quatrième fois la Semaine des Energies et Energies Renouvelables d’Afrique (SEERA) les 08 et 09 octobre 2020 à la salle de conférence de Ouaga 2000. Ceci dans le but de la promotion des énergies renouvelables et pour l’accès de tous à l’énergie. La cérémonie d’ouverture s’y est tenue le jeudi 08 Octobre 2020 aux environs de 9h.

 Placé sous le parrainage du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation Alkassoum Maïga,  la SEERA célèbre cette année sa 4e édition sous le thème: «l’intégration régionale pour une transition  énergétique réussie ».

Initiée depuis 2016, la SEERA est une des initiatives adoptées par le département de l’énergie en collaboration avec ses partenaires, pour diffuser les connaissances et des informations utiles à la compréhension et à la promotion des énergies  et énergies renouvelables  au Burkina Faso en particulier et en Afrique en général.

 « Le Burkina a le meilleur ensoleillement de la sous-région et il est vu dans l’espace CEDEAO comme un pays  exportateur d’énergie solaire », a confirmé le ministre de l’énergie Dr Bachir Ismaël Ouédraogo.

L’exemple de la Chine

 Le gouvernement fait de l’accès de l’énergie à tous son cheval de bataille, car, au lieu de se plaindre de la chaleur, il faut en faire bon usage.



 

« Nous avons vu la chaleur, le Burkina Faso est chaleureux et même très chaleureux et il faut venir en avril pour le constater. Mais il faut transformer ce qui était vu comme un handicap en un potentiel. Il faut que nous transformions cette énergie qui nous demande beaucoup d’investissement pour la climatisation, il faut que nous transformions cela en une ressource », a ajouté le ministre.

Grande puissance en matière d’énergie, la république populaire de Chine a été choisie cette année comme pays invité d’honneur, afin de s’inspirer de son exemple.  Un choix apprécié du côté de l’ambassadeur de la Chine, Li Jian « On est très honoré d’être le pays  invité d’honneur  pour cette 4e édition de la SEERA. La Chine doit être un partenaire fiable et durable non seulement avec une participation très forte de tous nos acteurs privés et publics, mais aussi des grands projets de négociation avec notre partenaire le Burkina Faso  (dont certains sont déjà en cours)», a-t-il laissé entendre.

Cette cérémonie a été l’occasion de jeter un regard sur le travail déjà abattu dans ce département. Le ministre Bachir Ouédraogo confie que 16 centrales solaires sont en construction avec une capacité de près de 250 mégawatts. En plus, le Burkina est passé de 500 villages  à près de 1200 villages électrifiés.

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *