Burkina : Les femmes de la CADDL dénoncent une mauvaise gestion du foncier


0

La coordination des femmes de la ville de Ouagadougou de la Coalition des Associations pour la Défense du Droit au Logement (CADDL), déplore à nouveau la gestion chaotique du foncier. La coalition exige en effet l’arrêt des actions des promoteurs immobiliers sur le terrain. C’était au cours d’une conférence ce jeudi 08 octobre 2020 à Ouagadougou. Pour mieux se faire entendre, elles annoncent la tenue d’une marche meeting prévue le 20 octobre 2020.

Pour la CADDL, l’objectif de cette conférence est d’informer l’opinion publique nationale et internationale sur les actions qu’elle envisage dans sa lutte pour l’accès des femmes à des logements décents. « La marque de fabrique de ses dirigeants réunis au sein du MPP et alliés c’est de placer les sociétés immobilières, les voleurs et detourneurs de parcelles au cœur de sa politique du logement», a fait savoir la CADDL.

Ces femmes sont confrontées à plusieurs difficultés parmis lesquelles il y a le pillage foncier, le confinement dans les quartiers insalubres, les inondations. Elles doivent encore faire face aux problèmes d’eau et d’électricité. Selon Bibata Tassembedo, coordinatrice des femmes, il faudrait que la lutte passe pour les faire sortir du gouffre. « Nous avons compris qu’il ne nous reste plus que la lutte active, consciente et organisée pour nous sortir du gouffre et des griffes acerbes des ennemis et exploiteurs impitoyables du peuple », martèle-t-elle.

Ainsi pour réclamer leurs parcelles, les femmes ont décidé d’organiser une marche meeting prévue pour se tenir le 20 octobre 2020. « Nous sommes prêtes à marcher en tête de peleton devant les hommes pour conquérir nos parcelles détournées ou vendues illégalement et obtenir des logements décents», a lancé la coordonnatrice de la CADDL.

Au regard de cette situation, les femmes exigent l’abrogation de la loi 057- 2008 du 20 novembre, portant promotion immobilière au Burkina Faso; demandent l’arrêt des actions des promoteurs immobiliers; exigent la réalisation d’audits sérieux associant les associations de lutte pour la transparence dans les opérations de lotissement préalable à la levée de la suspension des opérations de lotissement décidées en 2011 et appellent les populations de la ville de Ouagadougou et des communes environnantes, les démocrates et les patriotes, et les femmes victimes de pillage foncier à se mobiliser massivement pour une marche meeting du 20 octobre à 8h.

Sandrine Mireille BADO

Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *