Actualité

Syndicalisme au Burkina : Les femmes veulent prendre les devants de la lutte

Le Réseau des enseignantes syndicalistes de l’Afrique de l’Ouest (RESAO) a organisé une formation au profit de 25 femmes venues des différentes régions du Burkina, les 6 et 7 octobre 2020 à Ouagadougou. Cette rencontre a permis aux femmes d’exprimer leur volonté de prendre les devants de la lutte pour l’amélioration de leurs conditions de vies.

Plusieurs femmes venues des treize régions du Burkina ont été outillées en leadership en vue de mieux s’impliquer dans les luttes syndicales, les 6 et 7 octobre 2020. Pour Alima Bikienga, présidente du Réseau des enseignantes syndicalistes de l’Afrique de l’Ouest (RESAO), « les femmes doivent prendre le devant de la lutte ». Mais cela passe par le renforcement des capacités des femmes. Cet atelier, selon elle, prend en compte le contexte actuel marqué par l’impact du Covid-19 sur le système éducatif.

Alima Bikienga, présidente de RESAO

Ces 25 femmes venues de différentes régions du Burkina, selon les propos de la présidente Alima Bikienga, ont bénéficié d’une formation en leadership féminin. Cette formation doit permettre aux femmes de s’impliquer en profondeur dans la lutte syndicale.

Au sortir de l’atelier, elles sont invitées à aller former les autres femmes dans les régions et à ouvrir des antennes régionales afin que les capacités féminines soient transmises à la base.

E.K.S

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page