Festi-Wushu : Maître Ouédraogo, un moine guerrier de Shaolin de Chine rehausse la cérémonie


0

La deuxième édition du festival international des arts martiaux chinois Festi-Wushu, s’est tenue ce 04 septembre 2020 à Saaba sous le patronage de Li Jian, ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burkina.

Des démonstrations de gymnastique, de diverses formes de Wushu et bien d’autres démonstrations d’arts martiaux ont été servies au public qui ne voulait pas se faire conter l’évènement. Ce festival international, à en croire Maître Abdoulaye Ouaré, a connu la participation de plusieurs praticiens d’arts martiaux venus de divers horizons dont la Côte d’Ivoire, le Niger, le Togo, le Bénin et le Burkina Faso, d’où son caractère international.

Aussi, à l’issue du festival, c’est un promoteur comblé qui s’est dit satisfait de la tenue de l’événement. « L’évènement s’est voulu un tremplin de rassemblement autour de la pratique du sport (en particulier les arts martiaux) de cohésion sociale à travers le sport, et un partage culturel avec des pays frères et amis comme la Chine. Ce qui est fait et nous ne pouvons que nous en réjouir », a dit le promoteur.

Une photo de famille a mis fin à la cérémonie

Il faut rappeler que « le Festi-Wushu a connu la participation de trois experts internationaux venus former les participants lors d’un stage en prélude au Festi-Wushu. Il s’agit de Maître Mahamadou Ouédraogo, moine guerrier de la 34 ème génération de Shaolin, de Maître Issa Rouamba, expert mondiale en arbitrage Wushu, et de Maître Mamadou Koné, diplômé des universités de sport de Pékin et de Shanghaï », a précisé Abdoulaye Ouaré.

Quoi de plus normal pour que l’ambassadeur de Chine, Li Jian, patron de la cérémonie apprécie positivement le niveau des praticiens. « Le niveau de la compétition est assez bonne avec de bons praticiens et le mérite de Maître Ouaré est d’être arrivé à rassembler tout ce beau monde pour communier en toute fraternité autour du Wushu », s’est-il réjoui.

Le promoteur à clos son propos en invitant les autorités et les bonnes volontés à soutenir le Festi-Wushu, « un festival qui manque de sponsoring mais qui pourtant, promeut le sport, la cohésion sociale gage d’une société épanouie et prospère ».

Hamadou Ouédraogo
Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *