Education au Burkina Faso : Vers la mise en place d’une radio-télévision éducative


0

Ce mercredi 7 octobre 2020, a eu lieu à Ouagadougou l’ouverture de l’atelier de validation du projet de mise en route de la radio-télévision éducative (RTE) par le Pr Stanislas Ouaro, ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales.

Face au défi d’une éducation de qualité, équitable, inclusive et accessible à tous dans un contexte de crises, le gouvernement du Burkina Faso, à travers le ministre en charge de l’éducation nationale, avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers, s’est engagé à utiliser les technologies de l’information et de la communication au service de l’éducation et du système éducatif.

Pour ce faire, un atelier de validation du projet de mise en route de la radio-télévision éducative a eu lieu ce mercredi 7 octobre 2020 à Ouagadougou.

Cet atelier a été le lieu pour le ministre, Pr Stanislas Ouaro, de présenter le projet qui sera mis en place très prochainement. Le projet de la radio-télévision éducative comporte trois volets qui sont : une radio, une télévision et du numérique éducatif.

« Se former et maintenir leur niveau, en attendant que les conditions de présence physique »

Pour le Pr Ouaro, ce projet vise à maintenir les enfants déscolarisés des zones à forts défis sécuritaires dans le processus d’enseignement, d’apprentissage, à informer et à distraire les enfants scolarisées et non.

« La radio-télévision éducative va contribuer énormément au maintien des élèves hors école, liée à la crise sécuritaire, sanitaire ou tout autre type de crise, qui, momentanément empêche les élèves d’être dans leurs dispositifs, de pouvoir par ce canal, se former et maintenir leur niveau, en attendant que les conditions de présence physique le permettent », a expliqué le patron du département en charge de l’éducation nationale.

Le projet est évalué à un peu plus d’un milliard de FCFA et a pour objectif de couvrir tout le territoire burkinabè. Selon les informations, il a été conçu techniquement par une équipe de cinq experts en télécommunication.

A en croire les responsables chargés de la mise en œuvre dudit projet, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a mis à disposition du ministère une fréquence qui est la 107.4 et le ministère en charge de la communication a autorisé l’utilisation d’une bande de diffusion sur la TNT.

Flora KARAMBIRI

Pour Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *