Burkina : Claudel Ruffin Toé, sacré meilleur entrepreneur du prix Pierre Castel 2020 


0

Identifier et soutenir les jeunes qui entreprennent, telle est la mission du Prix Pierre Castel. Claudel Rufin Toé, lauréat de cette 3ème édition a reçu son prix ce vendredi 2 octobre 2020 à l’hôtel SOPATEL SILMANDE en présence de plusieurs autorités.

Initié en 2018 par le Fonds Pierre Castel, le prix Pierre Castel a pour objectif d’accompagner financièrement les jeunes entrepreneurs africains dans les domaines de l’agriculture et de l’agro-alimentaire. En effet, l’agriculture est le domaine qui permet à un peuple de mieux vivre et ce prix vise à accompagner toutes les avancées dans ce domaine.

Ce faisant, 10 dossiers ont été sélectionnés et à l’issue des auditions à Brakina présidées par le jury local, deux dossiers ont été retenus pour la sélection finale. Claudel Rufin Toé s’est démarqué, lors de l’entretien par visioconférence avec le Grand Jury basé à Bordeaux, grâce à son entreprise Faso Tiongo qui fait de la transformation du Tiongo sa principale mission et repart avec un chèque de 15 000 euros suivi par le deuxième gagnant de la soirée Sorgho Inoussa qui repart avec un chèque de 5 000 euros de la part de la Brakina.



En plus de cela, le parrain de la soirée, le président du GPI (Groupement Professionnel des Industriels), vice-président de la chambre de commerce, Mahamadi Sanou, a offert un chèque de 1000 euros à chacun des deux lauréats et le ministre du commerce leur a offert un chapeau de Saponé, un Faso dafani labélisé et un kokododan.

Des fonds pour soutenir les jeunes entrepreneurs burkinabè

Le directeur général de la Brakina Francis Ambroise, a affirmé que le continent africain regorge de nombreuses potentialités qu’il conviendrait à une entreprise comme la sienne de mettre en valeur. « Notre devoir est de prendre des initiatives pour faciliter les émergences de ces nouveaux projets », a-t-il dit.



Il a expliqué que « le prix Pierre Castel a pour ambition d’identifier et de soutenir des jeunes entrepreneurs qui contribuent au développement économique, social et environnemental de leur pays ».

Quant à Pierre de Gaétan Njikam, Directeur Général du Fonds Pierre Castel, il a reconnu la pertinence des projets proposés par les candidats.

Par ailleurs, le ministre du Commerce burkinabè Harouna Kaboré, a salué l’initiative de ce prix qui permet d’accompagner les jeunes. Dans la même veine, Mahamadi Sanoh, Vice-président de la chambre de commerce a invité les jeunes à persévérer dans l’entreprenariat.

De grandes ambitions pour la suite

FASO TIONGO, lauréat de cette 3ème édition est une entreprise qui fait la promotion de la filière « Tiongon », à travers la valorisation de tous les maillons de la chaine de valeur.

Le promoteur Claudel Rufin Toé a expliqué que « au départ il s’agit de faire la promotion du jus ochata. Mais au regard des difficultés qu’il y a dans la conservation de ce jus, pourquoi ne pas valoriser le souchet avec les autres formes de transformation. C’est ainsi que nous nous sommes lancés dans la recherche et nous avons abouti à la transformation de souchet en huile et en farine ».



Du reste, avec pour vocation d’être le leader de la transformation de souchet au Burkina Faso et en Afrique de l’ouest, le lauréat s’est réjoui de ce prix. Il a assuré que ce prix est une bouffée d’oxygène pour acquérir de nouveaux équipements pour l’entreprise afin d’accroitre la qualité de la production et faire connaitre le « Tiongo ».

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *