Transport routier : Un Syndicat se démarque totalement des 96 heures de grève de l’URCB


0

Le syndicat national des chauffeurs professionnels (SY.NA.C.P) au cours d’une conférence de presse organisée ce lundi 05 octobre 2020 s’est démarqué de la grève de 96h lancée par l’URCB, qui couvrira la période du mardi 06 octobre au jeudi 08 octobre 2020.

Le syndicat du syndicat des chauffeurs professionnels se démarque totalement de la grève de l’URCB qui est prévue pour ce mardi 06 octobre 2020. Selon le président du syndicat, Ilboudo Jacques Francis « apres avoir étudié les mots d’ordre de grève, il serait mieux d’informer l’opinion que ce n’est pas tous les chauffeurs qui sont en grève comme le prétend la rumeur».

Il ajoute que les motifs de cette grève ne sont pas les problèmes de tous les chauffeurs et qu’ils n’ont pas été consultés pour la tenue de cette grève. « Si l’URCB nous avait appelé pour qu’on échange, on allait leur demander de changer le préavis de grève et on allait échanger. Donc nous tenons à informer l’opinion que nous ne sommes pas partants pour cette grève», a déclaré le président du syndicat. Cette grève de 96h est la malvenue en ce mois de rentrée scolaire, dans un contexte sanitaire et sécuritaire mouvementés, selon les conférenciers.

L’impact de cette grève sera constaté à plusieurs niveaux

« Nous allons payer le carburant plus cher qu’avant, on n’aura pas le ciment, les produits du ministère de la santé qui sont censés rentrer n’arriveront pas, tout va s’arrêter », explique le président du syndicat. Il faut noter que le préavis de grève de l’URCB se porte sur 4 points à savoir la gestion du fret, le règlement n°14 de l’UOMOA, sur la charge à l’essieux, la taxe de stationnement et les tracasseries routières. Le syndicat estime que certains points de ce préavis ne méritent pas de faire une grève pour obtention de solutions.

« Depuis un moment, les grèves sont récurrents dans le secteur du transport. Dans la sous région, les syndicats des chauffeurs vivent les mêmes difficultés mais qui restent toujours dans la négociation», s’indigne le syndicat. Le syndicat des chauffeurs professionnels par la même occasion appelle les autorités à prendre leur responsabilité, car avec la rentrée scolaire, l’approche des élections et la situation sécuritaire du pays ne veulent pas causer plus de soucis. « Avec la rentrée scolaire, l’approche des élections et la situation sécuritaire du pays, nous n’allons pas augmenter la souffrance de notre peuple par les grèves téléguidées par des mains obscures » conclut-il.

Mireille Sandrine Bado
Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *