Dori : C’est parti pour les fora régionaux 2020 des personnes handicapées


0

En prélude à l’organisation conjointe de la journée internationale et du 2e forum national des personnes handicapées, la ministre en charge des personnes handicapées, Laurence Ilboudo, a procédé au lancement des fora régionaux. C’était ce lundi 5 octobre 2020 à Dori, chef-lieu de la région du Sahel.

Le rapport mondial sur le handicap de 2010 a estimé à plus d’un milliard les personnes vivant avec un handicap, soit 15% de la population mondiale. Au Burkina Faso, selon les projections de l’INSD et tenant compte des estimations de l’OMS, le pays compterait actuellement environ 3 226 527 personnes handicapées.

L’analyse globale de la situation révèle que les personnes handicapées rencontrent d’énormes difficultés. Il s’agit, entre autres, de l’accès aux services sociaux de base, la participation à la vie publique et à la formation professionnelle.

Dans l’optique d’œuvrer à un renforcement des conditions de vie et de travail de cette frange de la population, le gouvernement a initié le forum national des personnes handicapées. En effet, cette rencontre constitue un cadre de réflexion, de partage d’expériences et de bonnes pratiques en matière de protection et de promotion des droits des personnes handicapées au Burkina Faso.

Lire également👉 Burkina : Roch Kaboré à l’écoute des personnes vivant avec un handicap

Aussi, le forum national offre l’opportunité à l’ensemble des acteurs du domaine de faire un bilan des actions menées, de recenser les entraves et de se projeter vers un futur qui offre de meilleures garanties d’épanouissement de la personne handicapée.

Egalement, c’est une occasion d’un dialogue direct avec le Président du Faso et les différents acteurs du domaine tous les  deux ans. Pour cette année, le dialogue direct avec le Président du Faso et les différents acteurs du domaine de la protection des personnes handicapées est prévu pour le 27 octobre 2020. Le thème retenu est « protection et promotion des personnes handicapées dans un contexte de crise sécuritaire : défi et perspectives ».

cérémonie de lancement des fora régionaux à Dori
cérémonie de lancement des fora régionaux à Doricérémonie de lancement des fora régionaux à Dori
Cérémonie de lancement des fora régionaux à Dori

Cependant, en prélude au forum national, des foras régionaux sont organisés dans l’optique de permettre aux personnes handicapées et aux acteurs locaux d’échanger en vue de parvenir à des propositions concrètes pour la protection et la promotion des personnes handicapées dans leur diversité dans un contexte de crise sécuritaire.

En outre, il s’agit d’identifier quatre doléances prioritaires des personnes handicapées par région qui seront présentées lors du dialogue direct  avec le Chef de l’Etat.

Le président des organisations régionales des personnes handicapées du Sahel, Souleymane Diabaté, a relevé que la situation des personnes handicapées de la région n’est pas reluisante. Une situation qui s’est compliquée avec la crise sécuritaire.

Les personnes handicapées du Sahel ont présenté quatre grandes doléances à leur ministre de tutelle. Il s’agit de la formation professionnelle des handicapées, du financement des activités génératrices de revenus, la carte d’invalidité et une maison régionale des personnes handicapées.

Lire aussi 👉Inclusion des personnes vivant avec un handicap : Les acteurs en discussion à Ouagadougou

A écouter Laurence Ilboudo, au Burkina Faso,  le domaine de la protection et la promotion des personnes handicapées a connu des avancées remarquables tant au plan social, économique et politique ces dernières années.

« Mon département a mis en œuvre, entre autres, le projet d’appui à la formation professionnelle, à l’emploi et à l’entreprenariat des personnes handicapées. A ce jour, 5 083 personnes ont bénéficié des acquis de ce projet. Aussi, en vue d’améliorer l’accès des personnes handicapées à la fonction publique, un recrutement spécial sur concours direct est ouvert chaque année depuis 2018 au profit des candidats handicapés », a indiqué la ministre.

A l’issue de la  rencontre avec les acteurs du Sahel, elle a laissé entendre qu’elle était satisfaite. En ce sens que les doléances de 2018 n’ont pas été reconduites cette année. Pour Laurence Ilboudo, cela signifie que les doléances de 2018 ont été satisfaites.

« C’était de créer un environnement propice à l’autonomisation des personnes handicapées. Nous avons vu que les engagements de 2018 ont été respectés. Maintenant les doléances qui sont à venir c’est de renforcer le nombre des personnes bénéficiaires des activités génératrices de revenus », a souligné la ministre.

la ministre a partagé un repas communautaire avec les enfants déplacés internes
la ministre a partagé un repas communautaire avec les enfants déplacés internes la ministre a partagé un repas communautaire avec les enfants déplacés internes
La ministre a partagé un repas communautaire avec les enfants déplacés internes

Concernant la doléance pour la construction d’une maison de la personne handicapée, elle a fait savoir que ce n’est pas idéal car « c’est stigmatisant ». Mais  elle a invité les personnes handicapées à utiliser les bâtiments publics mis à leur disposition.

Par ailleurs, en marge du lancement des fora régionaux, la ministre a partagé un repas communautaire avec les enfants déplacés internes et échangé avec les autorités locales.

En rappel, la première édition du forum national des personnes handicapées s’est tenue les 20 et 21 juin 2018.

Jules César KABORE

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *