Actionnariat Populaire : Pose de la première pierre de la Société Faso Tomate à Yako


0

La société Coopérative avec Conseil d’Administration / Bâtir l’Avenir ( SCOOP-CA/BA) a organisé une cérémonie de pose de première pierre de l’usine de transformation de tomates qui est la SOFATO, à Pougyango dans la commune de Gomponsom dans le Passoré, ce lundi 5 octobre 2020. Ladite cérémonie était placée sous le patronage du ministère chargé du commerce, le parrainage du département en charge de la Jeunesse et le co-parainnage du ministère chargé de l’agriculture.

La production maraîchère en termes de tomates au Burkina Faso est estimée à près de 300 000 tonnes par an, mais le pays n’écoule que 10% faute de marché. C’est pourquoi, la SCOOP-CA/BA a initié le concept de l’ «Actionnariat Populaire» qui a consisté à mobiliser l’épargne intérieure pour la cause de l’investissement national, pour la mise en oeuvre du projet de construction de la SOFATO.

Cette initiative, à travers la chaîne de transformation absorbera, selon le président du conseil d’administration (PCA) de la SCOOP-CA/BA, Aziz Nignan, 300 tonnes de tomates en 8 heures de travail soit plus de 100 000 tonnes par an. La SOFATO sera également une aubaine pour la population de la province du Passoré car elle générera, toujours selon le PCA, près de 100 emplois directs et 15 000 indirects.

L’usine de transformation de tomates sera exécutée en 9 mois…

Reconnaissant cela, le maire de Gomponsom, Gilbert Nanema, n’a pas manqué de manifester sa satisfaction. Nonobstant, il exhorte le gouvernement «à développer des initiatives pour la transformation des autres cultures comme l’oignon et la banane».

En outre, l’installation, le développement et l’exploitation de la SOFATO, bénéficient déjà des avantages du code des investissements. Ces avantages, a indiqué Abdoulaye Sanfo, représentant le patron de la cérémonie Harouna Kaboré, portent «sur la fiscalité de porte en phase d’investissement et la fiscalité intérieure pendant sa phase d’exploitation». Le ministre Salifo Tiemtoré, quant à lui, a loué ce projet en ces termes : «Je suis très fier car c’est ça qu’on appelle Burkinabè». Il appelle également les jeunes de la région du Nord à « profiter des richesses que leur procure le barrage Kanazoé, faisant 50 km de long et 5 km de large, pour la production maraichère».

Par ailleurs, la construction de l’usine SOFATO sera réalisée par l’entreprise Habitat Voirie Afrique ( HVA). Elle sera exécutée en 9 mois et couvrira une superficie d’un hectare avec un coût global de 430 millions de FCFA.

Hervé KINDA (Stagiaire)

Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *