Lutte contre le terrorisme : L’opération « Femmes solidaires » redonne le sourire aux familles de soldats tombés


0

Les épouses des officiers de l’armée burkinabè ont initié un projet dénommé « Opération femmes solidaires ». Cette initiative a permis de mobiliser 100 parcelles et 372 kits scolaires au profit des enfants et des familles des militaires tombés au front, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. La remise officielle des présents a eu lieu le samedi 3 octobre 2020 à Ouagadougou.

La représentante des femmes des officiers de l’armée burkinabè, Aïssata Miningou, épouse du chef d’Etat-major général des armées, a souligné qu’elles ont pris cette initiative pour contribuer au bien-être des enfants des militaires décédés au front.

Pour elle, cette action est la résultante du principe de solidarité africaine. A l’endroit des mômes, elle a indiqué que leur réussite sera leur seule satisfaction. Les épouses des officiers prennent ainsi l’engagement d’œuvrer pour une meilleure prise en charge des préoccupations des orphelins, comme le ferait toute mère, dans la limite de leurs moyens. Cette activité est rendue possible grâce au soutien de personnes de bonne volonté dont les époux et épouses des membres du gouvernement et l’entreprise Assistance technique et travaux publics (ATTP SARL).

C’est d’ailleurs la société ATTP SARL qui a appuyé le projet avec la mise à disposition de 100 parcelles dans le village de Sambtenga. Les bénéficiaires ont reçu leurs attestations de parcelles. Pour le directeur général d’ATTP SARL, Roger Nikiema, il s’agit pour son entreprise de témoigner sa gratitude, son accompagnement et sa solidarité, non seulement aux veuves et orphelins des militaires et des paramilitaires, mais aussi à l’ensemble des Forces de défense et de sécurité.

372 kits scolaires sont distribués aux enfants de militaires tombés au front

« Notre joie est grande… »

Yasmine Lallé, la représentante des bénéficiaires, a déclaré ceci : « Notre joie est grande car nous avons encore une fois la preuve que l’armée, qui est notre deuxième famille, ne nous oublie pas. Plus encore, elle n’oublie pas le sacrifice suprême consenti par nos pères pour défendre notre chère patrie, le Burkina Faso ». Elle a aussi dit sa gratitude au commandement militaire et au gouvernement pour tout ce qui est fait chaque jour pour les accompagner.

L’opération avait pour marraine Sika Kaboré, épouse du chef de l’Etat, dont le message a été lu par l’épouse du président de l’Assemblée nationale, Karine Sankandé. Elle a tenu à féliciter les épouses des officiers. Pour elle, cette initiative contribue sans nul doute à rehausser la résilience du pays en faisant la promotion des valeurs de solidarité et de fraternité. Elle a invité les bénéficiaires (les enfants) à se mettre au travail, à être assidus aux cours, à donner de bons rendements à l’école.

Aîssata Miningou, épouse du chef d’Etat-major général des armées a souligné qu’elles ont fait le choix d’aller vers une quête du bien-être de leurs enfants

C’est le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Chérif Sy, qui a présidé la cérémonie. Il a congratulé les auteures du projet. Pour lui, en initiant l’opération, elles contribuent à renforcer le soutien prévu par les structures administratives, mais mieux, elles créent le cadre familial de solidarité qui permet de maintenir toutes ces veuves et ces orphelins au sein de la grande famille des militaires. « Vous confirmez, en tant que femmes, votre vocation profonde qui est d’être le pilier qui maintient la famille en toute circonstance », a-t-il lancé à l’endroit des femmes des officiers.

Le ministre de la défense nationale et des anciens combattants Cherrif Sy a congratulé les auteures du projet

Dimitri OUEDRAOGO

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *