Ouagadougou : A Pazani, Bala Sakandé prêche la paix


0

Suite à un litige sur la propriété d’une parcelle, une installation abritant des salles de classe et une mosquée a été détruite le 7 septembre dernier  au quartier Pazani. Ce samedi 3 octobre 2020, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé s’est rendu sur les lieux pour s’imprégner de la situation. Le chef du parlement burkinabè a exhorté les concernés à privilégier le dialogue, la paix et la tolérance.

Une situation opposant deux individus dans un quartier non loti (Pazani) de la capitale burkinabè a conduit à la démolition d’une installation de salles de classe et d’une mosquée. Alassane Bala Sankandé, président de l’Assemblée s’est rendu sur les lieux pour constater les faits. Bala Sakandé a signifié que sa présence dans ce quartier intervient en sa qualité de député du Kadiogo et de président de l’Assemblée nationale.

« Ça résout les problèmes »

« Nous sommes dans une république. Et c’est dans un cadre républicain que nous avons effectué le déplacement d’ici. Nous ne pouvons pas savoir, entendre qu’il y a des problèmes ici qui peuvent engendrer entre communautés, et nous allons rester sourds. En tant que premier responsable de l’Assemblée et ne pas venir constater de visu et ce qui s’est passé », a-t-il dit.

Le président de l’Assemblée a appelé la population et les deux protagonistes à la culture de la paix, du pardon, du dialogue et de la tolérance. « Lorsqu’on se met ensemble sous un arbre à palabre, même si ça ne cultive pas le champ, ça résout les problèmes », a conseillé Alassane Sakandé.

Le chef du parlement burkinabè a aussi invité les habitants de Pazani à se départager des débats inutiles. « Parce que si jamais nous allumons le feu d’un problème ethnique ou religieux au Burkina Faso, nous connaissons où ça commence mais nous ne connaissons pas où ça se termine », a-t-il prévenu. Alassane Sakandé est persuadé que c’est en dialoguant et en privilégiant la paix et le pardon.



Des conseils salutaires  

El Hadj Hamoudou Kaboré, président de la coordination des jeunes musulmans du Burkina Faso, a salué le message du président de l’Assemblée nationale. « Franchement dit ses conseils sont salutaires. Nous avons écouté avec la plus grande attention, et nous sommes vraiment très contents et je pense que nous allons suivre ses conseils », a-t-il laissé entendre.

La jeunesse musulmane a prévu une rencontre le 8 octobre prochain à Pazani. Sur cette question, son président a indiqué que pour le moment, il ne peut pas se prononcer mais au sortir des discussions avec le président de l’Assemblée, ils pourront se décider.

Il faut signaler que les deux protagonistes ne se sont pas exprimés.

Willy SAGBE

Burkina 24

 

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *