Élection présidentielle au Burkina : 23 candidatures reçues par la CENI


0

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a clôturé la réception des dossiers de candidatures pour l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. Au total, c’est 23 dossiers que la structure de Newton Hamed Barry a reçus. C’est une autre étape du processus électoral qui vient alors de s’achever.

Des candidats atypiques, des « vieux routiers », des nouveaux  et des « amazones », voici la coloration des aspirants au pouvoir présidentiel que la CENI a reçus durant ces 5 jours. Débutée avec Issa Sawadogo, candidat indépendant et n’ayant pas fourni tous les documents requis pour le dépôt de la candidature, la procédure de réception va enregistrer d’autres candidats de la même trame. « Je pense qu’il n’est pas incomplet selon moi. La constitution me permet de déposer ma candidature», déclarait Issa Sawadogo le 28 septembre 2020.

Une déclaration reprise par d’autres candidats à l’image de Lucien Bognini ce vendredi 2 octobre 2020. Une situation qui a même conduit le président de la CENI à signifier au candidat que son dossier « a été le plus rapide à traiter ». Mais selon celui qui se dit « nationaliste », son dossier remplit toutes les formalités et il entend prendre sa position sur la ligne de départ pour la course à Kosyam. Dans cette logique de dossiers incomplets, Abdoul Nassira Sanfo a effectué le déplacement à deux reprises à la CENI. 


Abdoul Nassira Sanfo a finalement un dossier incomplet

Abdoul Nassira Sanfo est venu à deux reprises à la CENI

Venu un peu plus tôt dans l’après-midi, il avait déposé un dossier incomplet. Il lui manquait la quittance de payement de la caution des 25 millions de francs CFA. Abdoul Nassira Sanfo va revenir plus tard dans la nuit du 2 octobre pour compléter son dossier mais sans succès. Le candidat indépendant est revenu avec un chèque en lieu et place d’une quittance. Mais la CENI ne recevant que les quittances, son dossier sera finalement enregistré incomplet. Une situation qui a amené le candidat à suggérer d’installer un service du trésor à la CENI pour juste la circonstance.

Du côté des habitués des élections présidentielles, le « grand lion » de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a aussi déposé sa candidature. Avec 178 parrainages réunis, Zéphirin Diabré est reparti avec un récépissé lui signifiant que son dossier de candidature est complet. Selon ses propos, « c’est un sentiment de responsabilité » qui l’anime à la sortie de cette étape importante pour « la bataille des baobabs ». Il a aussi reconnu et salué « le professionnalisme » de la CENI dans cette étape importante.

Boukary Kaboré dit le lion a déposé un dossier incomplet. Précipitation de dernière minute ou simple négligence, le candidat a indiqué avoir oublié sa Carte Nationale d’Identité Burkinabè et sa carte d’électeur dans son véhicule. Et comme il était déjà l’heure pour la CENI de refermer ses portes, aucune possibilité ne s’est offerte à cet ancien compagnon de lutte du Capitaine Thomas Sankara d’effectuer un mouvement pour récupérer les deux pièces.


Pour Ablassé Ouédraogo, “il faut avoir les moyens de ses ambitions”

« Ça sera une élection sanction »

Le président et candidat du Faso Autrement, Ablassé Ouédraogo a lui déposé un dossier complet. Pour lui, « quand on a des ambitions, il faut avoir les moyens de ses ambitions ». Il n’est pas question de son côté de parler d’une caution trop élevée car « nous sommes dans un pays organisé » et nul n’est au-dessus de la loi. Il prévoit aussi une élection présidentielle « très ouverte où tous les candidats auront leur chance ». Pour lui, « ça sera une élection sanction ».

Pour Yacouba Isaac Zida, investi en son absence, c’est le président du Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS) qui a été mandaté pour déposer sa candidature. Un dossier complet, c’est ce que le Pr Augustin Loada est venu remettre à Newton Hamed Barry et ses collègues. « Il n’y a pas eu de soucis », a déclaré le professeur de droit constitutionnel.

Longtemps vu dans les tribunaux entrain de défendre la cause des citoyens, Me Ambroise Farama se lance dans la conquête de la magistrature suprême. Avec un dossier complet, l’avocat a indiqué qu’il a fait « zéro faute ». Et selon ses propos, c’est avec certitude et conviction qu’il est venu transmettre himself son dossier à la CENI. « Vous avez affaire à la candidature d’un avocat. Je mesure le caractère sérieux d’une telle candidature », a laissé entrer Ambroise Farama. Ce n’est pas « un jeu » pour le candidat de l’Organisation des Peuples Africains-Burkina Faso (OPA-BF).


Justine Couldiati Kiélèm a déposé un dossier incomplet

Trois « amazones » dans la bataille de Kosyam

A l’instar de Yacouba Isaac Zida ou de Roch Marc Christian Kaboré, Adama Coulibaly a fait déposer son dossier de candidature par un mandataire. Un dossier incomplet a été ainsi transmis à Newton Hamed Barry et ses collèges. Les représentants du candidat de l’APB-Burkindi ont indiqué que « c’est pour une question de conformité » que le trésor n’a pas reçu le chèque de payement de la caution. Ils entendent repartir le lundi afin d’effectuer le payement.

Yéli Monique Kam, Justine Couldiati Kiélèm et Korotimi Goretti sont les trois « amazones » qui veulent prendre part à la bataille de Kosyam. Si pour la première, le dossier est jugé complet par la CENI, la deuxième a reçu un récépissé d’un dossier incomplet. Chacune de ces braves dames veut cependant aller jusqu’au bout de son rêve en devenant la première présidente du « Pays des Hommes intègres ».

Quand la CENI bouclait l’entrée de ses locaux à 23H59, des candidats attendaient toujours dans la cour de l’institution pour déposer leurs candidatures. Il s’agit de Harouna Kindo, Silvère Salga et  Korotimi Goretti qui ont effectivement pu le faire.

Au décompte final, voici les candidatures reçues par la CENI.

1. Issa Sawadogo
2. Claude Aimé Tassembedo
3. Abdoulaye Soma
4. Roch Marc Christian Kaboré
5. Salomon Justin Yaméogo
6. Eddie Komboigo
7. Do Pascal Sessouma
8. Tahirou Barry
9. Gilbert Noel Ouédraogo
10. Kadré Désiré Ouédraogo
11. Zéphirin Diabré
12. Abdoulnasira Sanfo
13. Yacouba Isaac Zida
14. Ambroise Farama
15. Lucien Bognini
16. Ablassé Ouédraogo
17. Yéli Monique Kam
18. Adama Coulibaly
19. Justine Coulidiati
20. Silvère Wendpingda Salga
21. Boukari Kaboré
22. Harouna Kindo
23. Korotimi Rachya J. M Goretti

La suite du processus électoral

La CENI met en place une commission de validation des dossiers de candidatures à l’élection présidentielle. Elle est composée de la CENI et des candidats ou de leur représentant.

La commission va siéger les 6 et 7 octobre.

Suivra la publication de la liste provisoire des candidats à l’élection du président du Faso le 10 octobre.

Immédiatement après cette publication, la CENI transmet la liste au Conseil constitutionnel.

Les éventuels requérants ont huit jours pour saisir le Conseil Constitutionnel.

À son tour, le Conseil constitutionnel dispose de huit jours pour statuer et publier la liste définitive des candidats à l’élection du président du Faso du 22 novembre 2020.

La campagne électorale débute le 31 octobre à 00h.

Source : CENI

Basile SAMA

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *