Burkina-Défense : L’armée de l’air ouvre ses ailes aux médias


0

L’armée de l’air du Burkina Faso a célébré le 1er octobre 2020, son 35e anniversaire. Pour marquer l’évènement, la presse burkinabè été invitée pour une immersion afin de doter les journalistes des rudiments de base pour un meilleur traitement de l’information relative aux questions de défense.

Maillon important dans la stratégie de la défense du Burkina, l’armée de l’air burkinabè assure plusieurs missions. Dans cette optique, elle bénéficie, depuis deux ans, d’un certain nombre d’aéronefs pour accroître sa capacité opérationnelle sur le terrain, notamment le soutien aux troupes sur le théâtre des opérations mais aussi pour dissuader. Le Burkina étant confronté a un contexte sécuritaire difficile.

Dans le cadre de la commémoration de son 35e anniversaire, l’armée de l’air a ouvert ses ailes aux journalistes afin de leur permettre d’être témoins de ce qu’elle fait et ce qu’elle peut faire dans le cadre de ses missions. Cette démarche est motivée par le souci de dire la vérité aux Burkinabè et surtout contredire les fausses informations. « L’objectif recherché, c’est de nous faire connaitre davantage et de vous faire connaitre l’armée de l’air parce que de plus en plus, on a tendance à croire que l’armée de l’air est fermée aux journalistes » a déclaré le chef d’Etat-major de l’armée de l’air, le colonel-major Kounsaoma Palenfo.

Déposez tous vos appareils…!

Après la prise d’armes pour marquer ce 35e anniversaire, la visite des journalistes débute par un briefing sur l’historique de l’armée de l’air. Mais avant, les Mounafica, comprenez par-là les journalistes, ont été priés de ranger tout ce qui est appareil photographique afin d’éviter de capturer des images compromettantes. Après cette mise au point, ils prennent place dans la salle de réunion pour découvrir l’armée de l’air.

Mise en scelle depuis 1964 à travers l’escadrille militaire, elle a connu au fil des ans des mutations. Ainsi en 1967, elle est devenue une base aérienne avant de prendre la dénomination de l’armée de l’air le 1er octobre 1985. Elle a pour mission entre autres, la défense nationale, et apporte son appui au développement socio-économique du pays. Elle appuie également les autres unités terrestres avec pour particularité la défense de l’espace aérien national.


L’armée de l’air, une force en mouvement dans l’anonymat

Dans ce contexte de lutte contre le terrorisme, l’armée de l’air apporte sa contribution. En effet, au cours de ses missions, elle a effectué 2 482 heures de vol, au titre de l’année 2019. En plus du volet défense, elle a aussi effectué 167 heures de vol de soutien à l’administration publique et 35 heures de vol en appui au privé. Au total, ce sont 2 684 heures de vol pour l’année 2019. « Donc à travers ce bilan, c’est une armée de l’air qui travaille » a soutenu son chef d’Etat-major, le colonel-major Kounsaoma Palenfo.

Pour permettre à la presse de constater la qualité du matériel nouvellement acquis, les journalistes ont effectué un vol de 15 minutes, à bord d’un B3 pour sillonner la ville de Ouagadougou. Dans la même dynamique, ils ont pu voir quelques appareils aériens utilisés pour le renseignement, la surveillance et de combat de l’armée de l’air. « Avec les moyens dont l’armée de l’air dispose actuellement, je peux dire avec fierté que nous pouvons atteindre toutes les frontières du Burkina Faso pour appuyer les unités qui sont sur le terrain » a souligné le chef d’état-major Kounsaoma Palenfo.

Le chef d’Etat-major de l’armée de l’air Kounsaoma Palenfo

Femmes pilotes

Dans l’armée de l’air au Burkina, deux femmes officient comme des pilotes. L’une a été formée en Chine et l’autre au Maroc. Pour le chef d’Etat-major, elles n’ont pas été recrutées parce qu’elles sont des femmes mais parce qu’elles ont le niveau de pilote. « Je n’ai pas eu de problème à m’intégrer en tant que femme pilote dans l’armée. Je suis de la première promotion des filles du Prytanée Militaire du Kadiogo (PMK). Et les garçons m’ont encouragée à vraiment donner le meilleur de moi-même. Ce qui me réconforte. Dans le domaine du pilotage, le travail est plus intellectuel que physique. Jusque-là, j’ai eu à peu près 400 heures de vol. Je suis capable de décoller et de revenir toute seule » a déclaré, la pilote, le sous-lieutenant Honorine Moyenga.

La pilote, Honorine Moyenga dans un appareil de l’armée de l’air

Dans le but de rendre l’armée de l’air encore plus moderne avec plusieurs ambitions, les premiers responsables estiment qu’il est important de rendre l’outil encore plus adapté au contexte pour être plus opérationnel afin de relever le défi. Ainsi pour eux, leur défi « c’est de pouvoir assurer leur rôle avec professionnalisme en mettant en œuvre les moyens acquis. Beaucoup de choses ont été dites par rapport aux commandes de matériel, mais les B3 que vous avez vus sont neufs et ont été fabriqués en 2020 ».

L’histoire raconte que l’armée de l’air a empêché son personnel de voler au profit de mercenaires. L’immersion de la presse a été une occasion pour le chef d’état-major Kounsaoma Palenfo de rétorquer : « La coopération ce n’est pas du mercenariat. Certes, on a des équipages mixtes, mais d’ici là ce travail sera fait uniquement par des nationaux ».

Les prochains défis, selon le colonel-major Kounsaoma Palenfo, seront la poursuite de la formation du personnel, l’amélioration des conditions et de l’environnement de travail, le maintien en condition opérationnelle des aéronefs et surtout la construction de bases aériennes avancées pour pouvoir travailler plus convenablement avec les unités en lutte contre le terrorisme.


Dans le cadre de la formation, une première étape a été amorcée avec le personnel de l’armée, mais avec la pandémie du Covid-19, elle a été interrompue. Mais des dispositions ont été prises pour la poursuivre.

A cette date anniversaire de l’armée de l’air, un vibrant hommage a été rendu au général de division Ali Traoré, le premier général de l’armée de l’air burkinabè décédé le lundi 28 septembre 2020.

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *