Police municipale de Ouagadougou : 17 engins retrouvés et restitués à leurs propriétaires


0

La police municipale de Ouagadougou a procédé, ce mercredi 30 septembre 2020, à la restitution d’engins volés à leurs propriétaires. Cette opération a été possible grâce aux actions entreprises par la police municipale dans le cadre de la lutte contre l’incivisme routier au cours de l’année 2020, avec le soutien de l’Agence nationale de renseignement (ANR).

455 engins mis en fourrière pour non-respect du code de la route, non-présentation des documents ou encore pour acrobaties, et 17 engins retrouvés. C’est le bilan présenté par la police municipale de Ouagadougou, dans le cadre de la lutte contre l’incivisme routier au cours de l’année 2020.

Après cette étape, les 17 engins volés ont été restitués à leurs propriétaires grâce au soutien de l’Agence nationale de renseignement (ANR). Cette agence a en effet permis à la police de pouvoir restituer ces engins à travers la prise en compte de la police municipale dans leur base de données concernant les objets volés.

-Remise d’une moto retrouvée à son propriétaire par le directeur général de la police municipale, l’inspecteur de police municipale Sylvestre N’Do.

« Nous n’allons pas exposer notre modus operandi, mais il faut noter que des missions sont organisées au quotidien pour apporter un soutien aux populations, notamment dans les différents carrefours et dans les quartiers de la capitale », a déclaré le directeur général de la police municipale, l’inspecteur de police municipale Sylvestre N’Do.

Le directeur général de la police municipale, Sylvestre N’Do

Toutefois, explique-t-il, « nous avons pu interpeller et mettre en fourrière, pour l’année 2020, et malgré le Covid-19, près de 455 engins. Et au cours du contrôle des fichiers de ces engins, on a pu constater qu’il y avait 17 engins volés dont 16 vélomoteurs et un cyclomoteur. Il faut dire que cela a été véritablement possible grâce à l’appui des autorités communales et surtout grâce au soutien de l’ANR. Cette agence nous est venue en appui avec IRAPOOL. Avec ce logiciel, tout engin qui entre en fourrière à la police municipale passe au contrôle fichier ».

Pour les propriétaires des engins retrouvés, c’est une joie immense. « C’est en 2016 que ma moto a été prise vers le stade municipal, suite à l’agression de mon petit-frère. Aujourd’hui, je suis très contente d’avoir retrouvé ma moto. Je remercie la police municipale pour le travail », s’est réjouie Assétou Ouédraogo.

Assétou Ouédraogo, propriétaire d’une moto retrouvée.

Quant à Abdoulaye Yogo, il dit avoir perdu sa moto lors de l’enterrement de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo. « On m’appelé à la police municipale pour me dire que ma moto a été retrouvée. Je suis venu d’abord constater et c’était vraiment ma moto. Je voudrais remercier les autorités de la police municipale ainsi que tous les agents de la police municipale, la police nationale et la gendarmerie, parce qu’ils font un travail inlassable au quotidien au profit des citoyens », a-t-il ajouté.

Abdoulaye Yogo, propriétaire d’une moto retrouvée

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *