Aide au développement : Le Burkina a reçu 900 milliards de Fcfa en 2019


0

Vendredi 25 septembre 2020 a eu lieu à la direction générale de la coopération, la publication officielle du rapport sur la coopération pour le développement par la ministre déléguée chargée de l’aménagement du territoire, Mme Madiara Sagnon /Tou, représentante du ministre de l’Economie, des Finances et du développement. De ce rapport, il ressort que l’aide publique au développement s’est établie à 1 549 millions de dollars US en 2019 soit 907 milliards de FCFA.

Le Burkina Faso bénéficie depuis plusieurs années de l’aide au développement octroyée par ses partenaires dans le cadre de la coopération. Sous forme de financement, ces dons servent à développer plusieurs secteurs et contribuent à l’épanouissement de la population. Chaque année, le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement rend compte à l’opinion publique les fruits de cette coopération. D’où la présente cérémonie officielle de publication du rapport sur la coopération de développement en 2019.

Les participants

Intitulé « Défis sécuritaires et coopération au développement au Burkina Faso », ce rapport présenté par le Ministre délégué chargée de l’Aménagement du Territoire, Madiara Sagnon/Tou, indique que l’aide publique au développement s’est établie à 1549 millions de dollars US en 2019 soit 907 milliards de FCFA. Cette aide a été octroyée sous forme de dons pour 65,6% et de prêts pour 34,4% et a été absorbée par cinq secteurs de planification à savoir l’environnement, eau et assainissement ; la santé ; la Production agro-sylvo-pastorale ; le Travail, emploi et protection sociale et enfin le secteur de l’éducation.

Pour la représentante du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, il s’agit d’un exercice de redevabilité envers la population et des partenaires. « Nous mobilisons de l’argent chaque année grâce aux partenaires et aussi grâce au budget de l’Etat et nous voulons montrer à l’ensemble des citoyens les résultats de ce que nous faisons avec les moyens financiers que l’on nous donne. Cela montre la grande solidarité que les partenaires ont envers notre pays qui est le Burkina » a-t-elle déclaré.

la représentante du PNUD

Valoriser l’expertise burkinabè

A cet effet, des recommandations ont été faites à l’endroit des partenaires et du gouvernement. Il s’agit entre autres de la prise en compte de l’insécurité comme étant une réalité qui doit être intégrée dans les projets de développement ; aussi la valorisation de l’expertise locale afin de pouvoir valoriser les opérateurs locaux sur le terrain. A ce niveau, la représentante du PNUD au Burkina, Metsi Makhetha, a indiqué que l’aide au développement tient compte de la nécessité que le travail, le processus et les actions soient pris par les Burkinabè ainsi que les structures burkinabè tout en tenant compte de la nécessité du partenariat aussi bien au niveau public qu’au niveau privé. Pour elle, il est nécessaire de valoriser l’expertise locale pour mettre en évidence les compétences locales.

En rappel le ministère de l’Economie, des Finances et du développement à travers la direction générale de la coopération élabore annuellement depuis 20 ans, le rapport de coopération et de développement. Celui-ci synthétise et analyse l’ensemble de l’aide publique au développement fournie au Burkina au cours d’une année calendaire.

Alicia Ouédraogo (Stagiaire)

Judith Sanou

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *