Education en situation d’urgence : Le Burkina adopte une nouvelle stratégie nationale


0

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, a procédé à l’ouverture d’un atelier, le mardi 29 septembre 2020, pour la présentation de la Stratégie nationale d’éducation en situation d’urgence 2020-2024. Elle vient en appui à la Stratégie de scolarisation des élèves des zones à forts défis sécuritaires (SSEZDS) pour intégrer les autres types d’urgence que le pays vit actuellement.

Face à la situation sécuritaire que le pays traverse depuis 2015, le gouvernement burkinabè, à travers le ministère de l’Education nationale, a adopté, en février 2019, la Stratégie de scolarisation des élèves des zones à forts défis sécuritaires (SSEZDS). Cette stratégie concernait les zones affectées par la crise sécuritaire. Mais actuellement, en plus du défi sécuritaire, le pays fait face à d’autres phénomènes notamment les inondations, les vents violents, les risques sanitaires.

Pour remédier à la situation et permettre aux élèves d’avoir une bonne année scolaire, ladite stratégie a été enrichie avec une annexe qui intègre les autres types d’urgence et élargit la couverture géographique de la stratégie à l’ensemble du territoire national.

Les agents et partenaires du ministère présents à l’atelier.

Selon le ministre Stanislas Ouaro, avec la crise sanitaire actuelle, il était nécessaire d’actualiser la Stratégie de scolarisation des élèves des zones à forts défis sécuritaires et son annexe en vue d’intégrer les réponses aux autres risques et d’étendre les interventions de la Stratégie nationale de l’éducation en situation d’urgence aux autres régions. D’où l’organisation de l’atelier pour une meilleure appropriation de cette mise à jour par l’ensemble des acteurs et partenaires de l’éducation, en vue de faciliter sa mise en œuvre par l’accompagnement de toutes et tous.

Rendre le système éducatif résilient

A en croire le ministre, ce nouveau référentiel a pour objectif de rendre le système éducatif burkinabè « très résilient ». Ainsi, le document aborde la question de la réouverture de toutes les écoles et établissements, la prise en charge des élèves déplacées internes et des enseignants sur le plan psychologique, la réalisation d’infrastructures scolaires supplémentaires dans les zones à forte concentration, la réhabilitation des infrastructures dégradées par des activités terroristes ou des phénomènes naturels. « C’est un ensemble d’actions qui vont concourir à la résilience de notre système éducatif face aux défis sécuritaires, la pandémie du Covid-19 qui a fortement impacté le système éducatif, ainsi que les catastrophes naturelles », a indiqué Pr Stanislas Ouaro.

Le ministre de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro.

Ce nouveau référentiel est déjà en cours de mise en œuvre, car il prend en compte le déroulement du Plan de riposte du Covid-19 mis en place par le ministère de l’Education pour l’achèvement de l’année scolaire 2019-2020 et l’organisation des examens et concours. Par ailleurs, il ressort des résultats de la mise en œuvre de ce plan, à la date du 27 septembre 2020, que les activités ont repris dans 115 établissements scolaires, sur les 2 500 qui étaient fermés à la date du 9 mars 2020.

D’un coût global de 56 milliards de F CFA, ce nouveau référentiel, qui s’étendra sur la période de 2020-2024, a été élaboré grâce à l’accompagnement de plusieurs structures dont l’IIPE-Unesco, l’Unicef, de Plan International, Save the Children, Educo, etc.

Judith SANOU

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *