Monde rural du Burkina : Des trophées pour reconnaître les mérites des acteurs


0

Des acteurs du monde rural burkinabè ont vu leurs mérites récompensés le samedi 26 septembre 2020. C’était au cours d’une Nuit de récompenses, initiée par l’Association pour le développement du monde rural (ADMR).

Ce sont une dizaine de trophées qui ont été décernés aux personnalités, groupements et associations du monde rural qui se sont distingués dans leurs domaines d’activité. Ils sont dans l’agriculture, l’élevage, la transformation agro-alimentaire et l’investissement. A en croire Jean Victor Ouédraogo, secrétaire exécutif de l’Association pour le développement du monde rural (ADMR), initiatrice de la nuit de récompenses, il existe des prix pour divers secteurs d’activité ; alors que le secteur rural, qui occupe 80% de la population burkinabè, était oublié.

Cette nuit de récompenses vient donc combler un vide et valoriser ces hommes et femmes qui nourrissent les Burkinabè. « Les richesses du Burkina Faso reposent sur l’agriculture, l’élevage et l’environnement. Nous avons un prix pour les journalistes, un prix pour les artistes, des prix pour des miss. Mais qui s’occupe du monde rural ? Alors que c’est ce monde rural qui nourrit tous les Burkinabè (…) Le paysan qui est à Falangountou, qui transforme, qui innove, qui contribue au développement du Burkina Faso a aussi besoin d’un regard. Il faut que nous travaillions à montrer ce qu’ils font. Il n’y a pas un secteur plus vital que ce secteur rural », a indiqué Jean Victor Ouédraogo.

Me Antoinette Ouédraogo recevant son trophée.

En plus du trophée, chaque lauréat est reparti avec 300 000 F CFA dont 200 000 du comité d’organisation, 50 000 du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, patron de la cérémonie, et 50 000 d’Abdoul Ouédraogo, P-DG de la société Abdoul service international, parrain de la cérémonie.

Elise Ilboudo/Thiombiano, 4e vice-présidente de l’Assemblée nationale, représentant Alassane Bala Sakandé, a tenu à féliciter les promoteurs de la nuit de récompenses des acteurs du monde rural. A cet effet, elle a indiqué :« Dans la vision du président du Faso, le monde rural occupe une place très importante. C’est à ce titre que nous aussi, au niveau de l’Assemblée nationale, nous œuvrons pour qu’on puisse trouver des créneaux pour rendre meilleures les exploitations, mais également des accompagnements pour tout ce qui concerne l’agropastoral. »

Jean Victor Ouédraogo, secrétaire exécutif de l’ADMR.

Un trophée qui encourage

Me Antoinette Ouédraogo a reçu le trophée de la meilleure productrice dans le domaine de l’agriculture. En plus d’être avocate, elle est une agricultrice passionnée. Recevoir ce prix de l’ADMR est donc une satisfaction et une joie pour celle qui manie aussi bien les mots que la daba. « Pour moi, c’est vraiment un honneur. C’est une joie de recevoir un trophée qui magnifie la femme qui travaille la terre. Je remercie M. Ouédraogo qui a eu cette initiative et tous ceux qui l’ont accompagné. Il faut que les gens comprennent qu’on peut faire deux choses à la fois. C’est une question d’organisation et de volonté. Moi je le veux, je me suis donné les moyens », souligne-t-elle.

Une vue des participants à la cérémonie.

L’ADMR, qui a initié cette nuit de récompenses des acteurs du monde rural, est aussi l’association organisatrice de la foire agro-sylvo-pastorale de Komsilga depuis une dizaine d’années.

Justine Bonkoungou

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *