Election présidentielle au Burkina : Sans parrainages ni caution, Issa Sawadogo dépose sa candidature


0

En cette matinée du lundi 28 septembre 2020, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a officiellement débuté la procédure de réception des dossiers de candidatures pour l’élection présidentielle de novembre 2020. Et ce sont les candidats indépendants qui sont les premiers à se présenter devant Newton Hamed Barry et ses collègues. L’un d’eux, en la personne de Issa Sawadogo, a déposé un dossier incomplet. Mais selon lui, « son dossier est complet ».

Pas de parrainages ni de caution mais Issa Sawadogo a tenu à déposer sa candidature et en premier lieu, à la CENI. Il est 10h quand le conseiller en intendance scolaire et universitaire gare son engin au parking de la CENI. Après un accueil digne de ce nom, il est reçu dans la salle aménagée pour la réception des dossiers. Commencent donc, les discussions avec les agents de Newton Hamed Barry.


Newton Hamed Barry et ses proches collaborateurs en place pour la réception des dossiers

« Devant le Conseil constitutionnel, je saurai quoi dire pour défendre mon dossier », a-t-on pu entendre. Et comme pour l’instant, l’heure n’est pas à la validation des dossiers, le candidat a pu finalement déposer son dossier. « Je pense qu’il n’est pas incomplet selon moi. La Constitution en son chapitre 1, article 1 me permet de déposer ma candidature sans la caution et sans les parrainages », a relevé Issa Sawadogo.

« Un candidat qui dépose 25 millions de F CFA, il bat campagne avec un milliard et vous voulez qu’il devienne comme Thomas Sankara s’il arrive au pouvoir. C’est difficile. C’est des investissements. Il investit et vous ne voulez pas qu’il y ait des détournements ? Posez-leur la question. Comment ils gagnent 1 milliard et les 25 millions pour déposer leur candidature et battre campagne. Je ne suis pas content de ce qui se passe actuellement et c’est la raison pour laquelle je suis venu pour changer les choses. Je suis là pour dire au citoyen lambda qu’il peut être candidat. Si je suis élu, c’est cinq ans pour remettre les pendules à l’heure. Pas plus »

Issa Sawadogo      


L’équipe de réception des dossiers de candidatures

Selon lui, « la loi de la CENI n’est pas supérieure à la Constitution ». Il se pose donc des questions sur la procédure à tenir par le conseil Constitutionnel pour écarter sa candidature. Selon ses dires, la Constitution exclut « la discrimination liée à la fortune ». Issa Sawadogo n’estime pas être un plaisantin. Au contraire, pour lui, ce sont ceux qui ont les gros moyens et qui n’arrivent pas « apporter la sécurité pour le Burkina qui sont des plaisantins ».

Et si la candidature de Issa Sawadogo est rejetée, l’intéressé indique qu’il va entamer des recours. « Je vais poursuivre, je vais faire appel ». Il refuse « d’être un silence coupable ».

Revenant sur le dispositif mis en place par la CENI pour recevoir les dossiers candidatures, le candidat indépendant s’est dit « édifié ».

Il faut rappeler que les dépôts des candidatures sont ouverts depuis ce lundi 28 septembre 2020 et s’arrêtent le 5 octobre 2020.

Basile SAMA

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *