Burkina Faso : Des cardiologues font bloc contre les maladies du cœur


0

En prélude à la journée mondiale du cœur, prévue le mardi 29 septembre 2020, la société de cardiologie du Burkina (SO.CAR.B) a lancé ses activités ce  lundi 28 septembre 2020 à Ouagadougou. Durant trois jours, des animations de stands d’informations, des conseils pratiques pour mieux contrôler la santé du cœur, des démonstrations de gestes qui sauvent.

Le cœur est considéré comme le principal moteur qui permet à l’organisme de fonctionner normalement. En prendre soin n’est plus un choix mais une nécessité pour s’assurer de longs jours, conseillent les cardiologues. « Les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de mortalité dans le monde », a indiqué le secrétaire général de la SO.CAR.B, Valentin Yaméogo.

C’est fort de ce constat, dit-il, que la société de cardiologie du Burkina a organisé cette rencontre d’échanges pour parler du cœur. Pour cette édition, la journée mondiale du cœur se tient  sous le thème « utilise ton cœur pour sauver ton cœur ».

A en croire Valentin Yaméogo, le constat est que « environ 17 millions constituent le nombre de décès imputables aux maladies cardiovasculaires ».  Il a indiqué qu’au Burkina Faso, le nombre de maladies liées aux maladies cardiovasculaires va croissant. « La journée mondiale du cœur est une réponse concrète à la nécessité d’informer les populations du monde entier sur les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux qui sont la principale cause de décès dans notre monde », a-t-il expliqué.

Des gestes simples pour prévenir les maladies cardiovasculaires

L’objectif est donc d’attirer l’attention sur la nécessité de s’informer, pour lutter contre les maladies cardiovasculaires et surtout les prévenir au Burkina Faso. 

Pour ce faire, la prévention, selon Valentin Yaméogo, s’articule autour de la « modification du style de vie, réaliser une activité physique sportive simple, éviter de fumer, éviter de manger tout ce qui est gras et privilégier les fruits et légumes, privilégier le poisson à la viande. Il faut manger très peu salé et très peu sucré ».

Isaïe Medah, conseiller technique au ministère de la santé, a expliqué qu’au niveau du ministère, un département a été créé pour prendre en charge des cas de maladies non transmissibles comme les maladies cardiovasculaires. « Le ministère de la santé encourage la célébration de ces journées qui constituent une opportunité pour rappeler aux gens que leur style de vie est en grande partie responsable de leur état de santé », s’est-il réjoui.

Il faut noter que la SO.CAR.B est une association composée de médecins cardiologues exerçant au Burkina Faso quelle que soit sa nationalité, ou tout cardiologue burkinabè quel que soit son lieu d’exercice, souscrivant aux règles de la société.

Flora Dipama, bénéficiaire des séances de sensibilisations, a salué l’initiative de ces journées. « Après le dépistage, j’ai reçu des conseils entrant dans la protection de ma santé et je suis très satisfaite », a-t-elle confié.

Trois jours durant, les participants sont attendus pour faire les tests gratuits entrant dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *